Rechercher & Coordonnées en bref
Collège Pierre Dézarnaulds - 2 allée du Paradis 45360 Châtillon-sur-Loire - Téléphone : 02.38.31.42.49
Vous êtes ici :

DISCIPLINES


Sortie à Paris pour les 4ème

Sortie à Paris des élèves de 4ème, les 10 et 12 avril 2018

Mme Ronzier, professeur d'Arts plastiques, proposait à ses élèves de réfléchir à la place de l'artiste dans son époque.

Pour illustrer ce propos, elle leur a proposé de voir de leurs yeux les oeuvres de Pei ou de Buren “in situ”:

  • la Pyramide de verre du Louvre
  •  la place du Palais Royal

Dans un second temps, ils étaient accueillis au Musée d'Orsay par une Conférencière qui les aidait, en remettant les tableaux ou les sculptures, dans leur contexte, “à entrer dans les oeuvres”.

Certaines et certains retourneraient bien au musée, en famille...avis aux curieux !

Mme Estienne, professeur-documentaliste et accompagnatrice






Attention les yeux et les oreilles !

Les élèves de 5ème sont heureux de vous présenter leurs onomatopées en volume, qu'ils ont exposé dans l'espace du collège.



















Mme Ronzier, professeure d'arts plastiques

 


Rencontre avec une auteure : Rachel Hausfater

Le Jeudi 31 mai et pour la quatrième fois depuis 2001, date de sa première intervention au collège, nous avons eu le plaisir de recevoir une des auteures jeunesse certainement les plus singulières dans le paysage de la Littérature jeunesse.

Les élèves de Mme Laval et de Mme Morizet (en 6° et en 3°) ont lu et réfléchi ,les sujets étant parfois graves , au destin des personnages , parfois fictifs mais parfois aussi historiques si l'on pense à Mordechaï Anilewicz, le “héros” martyr du ghetto de Varsovie, en 1943. Le propos, pour nos élèves de 6e, avec “Viola violon” ou “Gigi en Egypte “ étant beaucoup plus léger . Rachel Hausfater s'est prêtée avec beaucoup d'enthousiasme au “jeu” des questions/réponses.

Les élèves des classes de CM1/CM2 des écoles d'Autry et de Châtillon, avec leurs enseignants participaient également à cette rencontre.

Le moment de la dédicace est toujours un moment privilégié d'échange avec l'auteur et nous avons pu le vérifier une fois de plus.

Je rappelle que cette “opération” a pu avoir lieu grâce à la prise en charge financière du projet par le FSE (Foyer Socio Educatif).


 

Mme Estienne, professeur-documentaliste, Présidente du FSE et organisatrice de cet évènement.

                              






Sortie à Lorris pour les 3ème

Sortie à Lorris les vendredi 18 mai et 1er juin 2018 pour tout le niveau 3ème

Il s'agissait pour les élèves, d'illustrer ,en quelque sorte, leur cours d'histoire, en compagnie de leur professeur, au Musée de la Résistance puis au Carrefour du même nom, là où le Maquis de Lorris connût ses heures les plus tragiques, en août 1944 avant de participer à la Libération de Paris.

Le Musée est exceptionnel et nos collègiens ont beaucoup apprécié d'être confrontés à des objets, à des documents d'époque.

Ils ont eu, en plus, le privilège de rencontrer Mme Contreau, historienne, professeur d'histoire-géographie retraitée et ancienne collègue pour quelques-uns d'entre nous.

Mme Contreau est la fille de Mme et M.Montembault, dont une rue de Châtillon porte le nom. Ses parents, tous les deux résistants, ont été dénoncés comme un grand nombre de leurs camarades, arrêtés puis déportés. De cette expérience incommunicable, ils ont peu parlé à leur retour. Après le décès de sa maman, Mme Contreau a découvert de menus objets que celle-ci avait rapportés avec elle de Ravensbrück.

Ces objets, elle les a légués au Musée de Lorris et nous les a présentés en racontant leur histoire, notre Histoire (de France, de la France de cette époque-là).

Et le Mardi 22 mai, elle a eu la gentillesse de venir au collège pour expliquer, raconter les groupes, les mouvements de Résistance du canton.

Je tiens, au nom de mes collègues, à la remercier une nouvelle fois chaleureusement.

Mme Estienne, professeur-documentaliste et organisatrice de ce projet.






Visite à la boulangerie pour les 6èmeB

Visite de la boulangerie Babled
à Châtillon-sur-Loire

 
         Le 20 avril 2018, notre classe de 6èmeB a visité la boulangerie Babled de Châtillon-sur-Loire, dans le cadre du cours de SVT sur les micro-organismes. Nous étions accompagnés de Mme Raymond, professeure de SVT (sciences de la vie et de la terre) et de M. Samaran, professeur d’histoire-géographie. Le but était de comprendre comment le pain est fabriqué. 





Sur place, nous avons été accueillis par M. Babled, boulanger et par son pâtissier. Ils ont répondu à nos questions, nous ont expliqué comment on fabriquait le pain et nous ont fait visiter le fournil dans lequel nous avons été alléchés par les bonnes odeurs.
 
La fabrication 

Les boulangers fabriquent huit pains différents : la différence entre ces pains vient de la farine, du levain ou levure de boulanger et du temps de fermentation. Deux cents baguettes sont produites tous les jours. Les farines viennent du Moulin des Gaults de Poilly-les-Giens. Elles sont élaborées à partir de céréales venant d’un rayon de cent kilomètres autour de Poilly. Le levain est conservé, après trois heures à température ambiante, au réfrigérateur à trois degrés.


Les différentes étapes de la réalisation



Nous avons pu assister à toutes les étapes de la fabrication du pain. Tout d’abord, il y a le pétrissage : le boulanger mélange la farine, l’eau, le sel et la levure dans un pétrin pendant trente minutes à vingt degrés. Ensuite, on passe au façonnage : on divise la pâte en pâtons puis on leur donne la forme voulue avec une machine.  L’étape suivante est la levée ou fermentation en chambre de fermentation pendant vingt-quatre heures (d’abord à 3°C puis à 11°C). Pour finir, il y a bien sûr la cuisson.
 
Au préalable, le boulanger dispose les baguettes et fait des traits dessus. Les pâtons sont cuits pendant quinze minutes à 280°C. La pâte continue de gonfler. Les trous de mie se forme, la croûte durcit et se colore.




Nous avons eu la chance de goûter deux sortes de pain, avec le levain ou avec la levure. Avec le levain, le pain contient plus de trous.  Certains élèves ont préféré le premier et les autres le deuxième.
Cette visite nous a permis de comprendre ce que nous mangions dans le pain.











Visite des 6ème à la bergerie de Chanoy

Visite passionnante et instructive

à la bergerie de Chanoy

 
Jeudi 19 avril, dans le cadre du cours de SVT de Mme Raymond, les élèves de 6èmeC se sont rendus à la bergerie de Chanoy, à Châtillon/Loire. Le but de la visite était de comprendre la fabrication de produits laitiers artisanaux.

Ils sont donc allés à la rencontre de M. et Mme Vecten, les propriétaires  d’une exploitation de soixante hectares, depuis 1980. Ils possèdent cent trente brebis en automne et produisent du fromage, mais aussi des poulets Label Rouge.


L’ELEVAGE
Les brebis, dont l’âge moyen est de trois-quatre ans, ne sont pas à laine : elles sont tondues une fois par an. La laine, qui n’est pas de grande qualité, sert comme isolant.
Au printemps, les bêtes sont nourries dans les prés. En hiver, elles consomment différents fourrages (luzerne, foin de pois) produits à la ferme.
A partir d’un an, les brebis commencent à faire du lait. Elles peuvent donner deux litres par jour. Elles ne vivent pas plus de dix ans. Celles qui ne produisent plus vont à l’abattoir puis à la boucherie.

La gestation d’une brebis dure cinq mois. L’agnelage commence en janvier et se poursuit jusqu’en mars-avril. Ensuite, les agneaux sont nourris avec des céréales et de la paille de pois.

LA TRAITE
Les brebis sont traites à la trayeuse mécanique, le matin pendant une heure trente. Avant la traite, les tuyaux sont rincés. Les élèves sont  allés dans la salle de traite. M. Vecten leur a même proposé de mettre leur doigt dans l’appareil de traite.

LA PRODUCTION DE FROMAGE
Deux tonnes de fromage sont produites par an.       
Les fermiers font trois sortes de fromage : le brébier est fabriqué en faisant cailler le lait pendant vingt-quatre heures en présence de ferments lactiques et de pressure. Il est ensuite égoutté puis moulé à la louche dans des faisselles, salé et affiné vingt-quatre heures; le blason : après égouttage et salage, il est affiné au moins trois semaines où il est frotté avec des bactéries pour former une croûte fleurie ; et enfin pour le capétieux (fromage type tomme), le caillé et le petit lait sont mis dans un torchon et sous une presse. Après le salage en étant baigné dans une saumure, il est mis à affiné au haloir, au moins deux mois, et régulièrement frotté.

Il faut trois quarts de lait pour faire un fromage (fromage au lait cru avec 45% de matière grasse). Plus le fromage est conservé longtemps, plus il a de goût. Les élèves ont d’ailleurs goûté le fromage non affiné : tout le monde n’a pas aimé…
Les sixièmes ont beaucoup apprécié cette visite : « Nous avons beaucoup appris », affirment les uns ; « Nous avons aimé être près des animaux », ajoutent les autres.
 
Article réalisé par les sixièmes C avec l'aide de Mme Morizet.
 
 
 
 
 




Sortie 4ème le 30 mars 2016

Le 30 mars dernier les élèves de 4ème ont participé à une sortie à Orléans et Chateauneuf sur Loire. 

               La matinée était consacrée à une pièce de théâtre en anglais qui relatait une enquête de Sherlock Holmes et de son inséparable Dr Watson.

Une sombre histoire de meurtre d'un officier britannique en Inde lié à un trésor caché très convoité retentit à Londres trente années plus tard lorsque une jeune femme vient trouver le célèbre enquêteur pour lui remettre une lettre anonyme qu'elle vient de recevoir... Le détective doté d'un sens aigu de l'observation et de déduction finira évidemment par dénouer l'intrigue.


             Cette pièce sous forme de comédie musicale, magnifiquement interprétée par la compagnie OZ, était ponctuée d'intermèdes en français pour résumer chaque scène. Cette sortie était en lien avec une séquence sur Sir Conan Doyle, le "père" de Sherlock Holmes.
                                                
              L'après-midi était consacrée à la visite du musée de la Marine de Loire à Chateauneuf sur Loire. Nous avons d'ailleurs pu déjeuner dans le parc du château attenant au musée. Un jeu de piste sous forme de questionnaire a été distribué aux élèves afin qu'ils puissent visiter le musée à leur rythme.
     Résultat de recherche d'images pour       Résultat de recherche d'images pour      Résultat de recherche d'images pour  

Les professeurs organisateurs et accompagnants : Mme Ouzine, Mme Fabre, Mme Loïer, M Auffret, M Communal
Merci à M Kilic pour son aimable participation à cette sortie

 


Defi "tongue twisters" en anglais

Vendredi 02 juin, 36 élèves de 6ème ont participé à un défi "tongue twisters". Les "tongue twisters" sont de courtes phrases en anglais qui présentent des difficultés de prononciation. Essayez, par exemple, de dire "She sells seashells by the seashore". Cette initiative s'inscrit dans le cadre de l’accompagnement personnalisé qui vise à développer des compétences transversales, en l’occurrence prendre la parole en public. De l'avis général les élèves ont été très performants, les progrès en prononciation sont notables et "l'anglais entendu ce matin là était proche de la perfection" (dixit Mme Plankeele, membre du jury et inspectrice anglais). Chaque participant a reçu un lot bien mérité financé par le FSE, que nous remercions chaleureusement.

Mmes Fabre, Ouzine et Metivier.

 

 


Intervention de l’auteur jeunesse Philippe Barbeau

                                                  Intervention de l’auteur jeunesse Philippe Barbeau
 
C’est le lundi 22 mai que l’auteur de «Il faut sauver Laïka» ou de «Prisonniers de Toutankhamon» est venu à la rencontre de nos classes de 6ème, des CM1 et CM2 de Châtillon et d’Autry.

Mesdames Laval et Morizet avaient préparé leurs élèves à cette rencontre. Ainsi les enfants avaient de nombreuses questions à poser à notre invité.

M.Barbeau ne s’est pas fait prier pour répondre et émailler son propos de nombreuses anecdotes, son talent de conteur faisant le reste ! Une journée trop courte sans doute ! Un moment important pour chacun : s’entretenir avec son auteur…le rêve pour beaucoup de lecteurs.

Le FSE ( Foyer Socio Educatif )

05-11-2016

5ème et 4ème correspondance en anglais

Depuis la rentrée 2016, les classes de 5ème ainsi qu'une classe de 4ème ont le plaisir de suivre deux globetrotteurs qui ont accepté de correspondre avec eux. Ce projet annuel se déroule en classe d'anglais car les élèves ont la chance de pouvoir échanger avec ces deux jeunes personnes en anglais après réception d'emails, de vidéos ou de photos. 
Ce projet vise à déclencher l'oral, permettre aux élèves de communiquer entre eux mais aussi avec des interlocuteurs étrangers. De plus, il leur est possible de partir à la découverte du Monde avec ses cultures et ses richesses.


élèvesnos globetrotteurs